Ecouter la version audioConf MP1

Un sauveur vous est donné (LP)

Luc 2:11

 

Prédication prononcée le 16 décembre 2018, au temple de l'Étoile à Paris,

par le pasteur Louis Pernot

 

« Aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur ». (Luc 2:11).

 

A Noël nous partageons cette bonne nouvelle de l’ange Gabriel : « un sauveur vous est donné ! », et nous en avons bien besoin... Beaucoup aujourd’hui sont angoissés par l’avenir, déprimés devant le cours du monde et tout ce qu’on nous promet.

Mais qui nous sauvera ? Qui nous donnera la vie, le bonheur et la joie ? Sera-ce notre chef d’état ? Sans doute pas, et un autre ne fera pas beaucoup mieux. Certes, il faut se battre pour avoir le gouvernement le meilleur possible, mais il ne faut pas croire que ce sera lui qui nous donnera le salut ou sauvera le monde. Certains pensent que leur problème, c’est leur niveau de vie qui est trop bas. On se plaint d’avoir des fins de mois difficile, certes, mais ce n’est pas là non plus la solution. Une étude récente au niveau mondial demandant à des habitants de tout pays de se situer sur une échelle de bonheur montre que les pays où l’on se dit le plus heureux ont des niveaux de vie très très inférieurs au nôtre. Ce n’est donc pas la richesse ou notre niveau de vie qui nous sauvera.

On se trompe en fait, nous sommes dans un monde matérialiste qui croit que c’est le matériel qui va nous sauver et nous rendre heureux, alors que c’est faux, et on le sait depuis Platon et bien avant !

Alors aujourd’hui nous avons en plus des préoccupations écologiques, nous voudrions laisser à nos enfants un monde meilleur et moins pollué... On peut toujours essayer, mais ça ne va pas être facile. Mais oui, bien sûr, économisez l’eau, roulez à vélo, c’est très bien et indispensable pour la survie de notre planète, mais tout cela ne donnera pas le bonheur.
Alors quel avenir laisse-t-on à nos enfants ? Un très bel avenir, une vie magnifique, pleine de joie, de lumière, d’amour et de fête. Cet cela n’est pas une utopie, c’est vrai et je peux vous le démontrer !


Si croyez en Dieu, enfin en un Dieu qui agit matériellement dans le monde, alors ayiez confiance, Dieu ne nous abandonne pas, et malgré les apparences il guide le monde. Lui trouvera une solution, il ne permettra pas que le monde se perde, il veille et sauvera le monde.

Si vous croyez en un Dieu qui n’agit pas tant matériellement, mais plutôt spirituellement. Alors vous pouvez avoir confiance aussi, parce que quel que soit le monde, avec Dieu la vie est toujours possible, Dieu est une ressource infinie de joie, de force, d’amour et de paix. Quelque soit le monde, quelle que soit la situation matérielle ou politique, celui qui connaît Dieu a la vie et la joie en lui d’une manière indéfectible et infinie. Quoi qu’il advienne, en Dieu nous sommes plus que vainqueurs et nous avons en abondance tout ce qu’il nous faudra pour vivre ehureux.

Si vous ne croyez pas du tout en Dieu... mais en l’homme. Alors ne désespérez pas, si l’homme est devenu le maître sur notre planète, c’est qu’il a deux qualités essentielles, d’abord il es l’espèce la plus adaptable, l’homme est capable de vivre et de vivre heureux dans à peu près n’importe quelles conditions. Et puis l’homme a toujours su travailler à améliorer son cadre de vie. Il est très fort, très intelligent, il a toujours su trouver des solutions à tous les problèmes qui se sont posés à lui. L’homme trouvera la solution pour notre monde de demain. Le progrès ne va pas que dans le mauvais sens, au contraire. Donc l’homme va trouver, les chercheurs ont déjà plein d’idées, jamais l’homme de s’est résigné !

Si vous ne croyez en rien, ni en Dieu, ni en l’homme, alors évidemment, ça devient plus difficile, mais dirais-je, alors ne croyez même pas dans ces prévisionnistes pessimistes. La vérité, c’est que les prévisionnistes, les spécialistes, ne savent absolument rien de ce que sera notre avenir. Après coup, il y a toujours des spécialistes pour dire que c’était prévisible, mais aucun n’a jamais su prévoir quoi que ce soit qui soit arrivé dans notre monde. Que ce soit l’informatique, la chute du mur de l’Est, l’élection de tel ou tel prédisent, ou un quelconque mouvement social. Donc de quoi sera fait le monde de demain, on n’en sait absolument rien ! La seule chose que l’on sache, c’est qu’il sera très différent de ce qu’est le monde d’aujourd’hui, et c’est peut-être tant mieux, parce que de la nouveauté, de l’imprévisible peut advenir, créant de nouvelles conditions que l’on ne peut même pas imaginer. Ne nous laissons donc pas déprimer par les prévisionnistes pessimistes, il faut laisser advenir le monde de demain, juste accepter le changement, et être disponible à la nouveauté... et tout ira bien !

Mais on peut croire que de toute manière, c’est bien Dieu qui sauvera le monde, ne serait-ce que parce que Dieu est amour, et c’est l’amour qui sauve le monde. Quelles que soient les situations matérielles, tant qu’il y quelqu’un à aimer, tant qu’il est possible d’aimer, alors il y a une vie qui vaille d’être vécue. N’ayons pas peur donc, contrairement à certaines personnes qui en sont à ne pas vouloir faire d’enfants en ayant peur de leur imposer une vie moche dans un monde moche. Non, vos enfants quel que soit le monde pourront toujours aimer et être aimé, et leur vie pourra toujours être une merveille pour eux, et un émerveillement pour les autres !


Mais il n’y a pas que l’avenir lointain de notre monde qui peut nous poser problème. Il y a ausi notre vie quotidienne. Et là aussi nous avons besoin d’un sauveur, parce que la vie n’est pas toujours façile, sans cesse, on peut se sentir éprouvé, inquiet, angoissé ou en difficulté. Et nous avons bien besoin chaque jour aussi d’un sauveur qui vienne nous donner la vie, la paix et la joie.

Le récit de Noël nous dit que l’heureuse annonce de la venue de ce sauveur est faite par l’ange Gabriel. Cela nous donne des pistes intéressantes pour trouver le sauveur en question dont nous avons besoin.

La première, c’est qu’il s’agit d’un ange. Or nous n’attendons pas aujourd’hui l’intervention d’anges comme des êtres ailés parlant ou agissant comme des humains. En hébreu comme en grec le mot utilisé pour « ange » signifie « messager » « porte parole ». Voilà ce qui peut nous apporter le salut : c’est  la parole de Dieu. L’Evangile, le message du Christ est une parole de vie, d’espérance, de confiance, de force et de joie. Quiconque la lit, la médite, la prend pour base de sa vie se connecte à un message qui renouvelle son existence et fait de lui une nouvelle créature.

Ensuite, cet ange s’appelle « Gabriel ». En hébreu cela veut dire : « ma force, c’est Dieu ». Dieu, lui peut nous sauver, il peut nous donner la force, le courage, l’enthousiasme, l’espérance, la confiance, il suffit de le chercher et de vouloir le mettre en soi, de s’unir à lui. C’est le rôle de la prière, trésor toujours disponible à tout être humain où qu’il soit et dans quelque monde qu’il soit, ou dans quelques situation qu’il se trouve.

Et enfin, Gabriel annonce que le salut viendra comme un enfant. On comprend que les bergers ont pu être déçus, un enfant, ce n’est pas un héro venant de force transformer le monde en chassant le mal. Un enfant n’a pas de grands moyens d’action matériel, ou une grande force physique. Pourtant Gabriel a raison, ce sont les enfants qui sauveront le monde.

D’abord parce qu’un enfant, ce n’est peut-être pas dans la force ou la performance, mais c’est juste un concentré de tendresse, d’amour et de douceur. Et c’est ça qui donne envie de vivre, qui rend joyeux, qui nous sauve et qui sauvera le monde.

Les enfants de toute façon n’ont pas nos états d’âme. Ils prennent le monde comme il est, les choses comme elles sont, ils s’adaptent, ils ont confiance, ils croient dans l’avenir et ils avancent. Et ils ont raison. D’ailleurs ceux qui ont la chance de vivre au côté d’enfants le savent ce sont eux qui nous remontent le moral, qui nous redonnent envie de vivre.
Et puis de toute façon, ce sont les enfants d’aujourd’hui qui feront le monde de demain. C’est eux qui feront tout quand nous nous serons très très vieux. Alors faites leur confiance, ils sont formidables nos enfants, ils sont très forts, avec l’aide de Dieu, ils trouveront le moyen de faire que notre monde soit formidable.

Ayiez confiance, le monde est en bonnes mains, Dieu ne vous laissera jamais tomber, et avec lui toujours c’est la lumière qui triomphe des ténèbres, il transforme le mal en bien, et rend la vie victorieuse sur la mort. Et Dieu trouve toujours parmi nous, et il trouvera parmi nos enfants de pieux, humbles, intelligents serviteurs pour être des messages de paix, d’amour, de joie et d’espérance.

Profitez bien de cette lumière de Noël qui vous est donnée, et vivez de bons temps avec ceux que vous aimez. Et laissez vous transformer par notre Dieu de Noël, par celui qui fait toutes choses nouvelles.

 

Retour à la liste des prédications

 

Luc 2:1-15

1En ces jours-là parut un décret de César Auguste, en vue du recensement de toute la terre habitée. 2Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. 3Tous allaient se faire recenser, chacun dans sa propre ville. 4Joseph aussi monta de Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée, dans la ville de David appelée Bethléem, parce qu'il était de la maison et de la famille de David, 5afin de se faire inscrire avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte.
6Pendant qu'ils étaient là, le temps où elle devait accoucher arriva, 7et elle mit au monde son fils premier-né. Elle l'emmaillota et l'installa dans une mangeoire, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans la salle. 8Il y avait, dans cette même région, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. 9L'ange du Seigneur survint devant eux, et la gloire du Seigneur se mit à briller tout autour d'eux. Ils furent saisis d'une grande crainte. 10Mais l'ange leur dit : N'ayez pas peur, car je vous annonce la bonne nouvelle d'une grande joie qui sera pour tout le peuple : 11aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. 12Et ceci sera pour vous un signe : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. 13Et soudain il se joignit à l'ange une multitude de l'armée céleste, qui louait Dieu et disait :14Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, et, sur la terre, paix parmi les humains en qui il prend plaisir !