Dès le début, les églises protestantes ont été organisées sur un modèle de structure démocratique d'autant plus exemplaire qu'il était alors presque unique.

Cette structure s'appelle le système presbytérien-synodal, parce que les décisions sont prises en 2 lieux:

  • les conseils presbytéraux
  • les synodes.

Chaque église (paroisse) est organisée comme une association "loi de 1905". Ceux qui ont demandé à être inscrits comme membres ont droit de vote lors de l'assemblée générale qui a lieu une fois par an. Cette assemblée générale élit le conseil de laïcs qui dirige la paroisse, et qui s'appelle conseil presbytéral. Chaque conseiller est élu pour un mandat renouvelable de six ans, et le conseil est renouvelé par moitié tous les trois ans. Le pasteur est membre de droit de ce conseil.

Le conseil presbytéral élit un président qui est en général un laïc (mais qui peut être aussi un pasteur). C'est ce conseil qui prend toutes les décisions qui concernent la vie de la paroisse, et qui, en particulier, nomme son pasteur. Il gère le budget qui est alimenté par les cotisations des paroissiens. Une bonne partie de ce budget est versée à l'Eglise Réformée de France qui rémunère tous les pasteurs (environ 700 € mensuels nets), les retraites, les facultés de théologies, la solidarité avec les églises d'autres pays du monde...

Tous les sept ans, le conseil presbytéral peut décider de changer de pasteur, et le pasteur qui envisage de changer de paroisse peut prendre contact avec les conseils presbytéraux eux-mêmes en recherche, et la décision de sa nomination sera prise d'un commun accord.

L'autre instance de décisions est le synode. Chaque conseil presbytéral choisit parmi ses membres le délégué qui siège au synode régional annuel avec le pasteur. Le synode régional prend les décisions concernant l'ensemble de la région. Il élit un conseil régional qui, avec son président, a pour rôle de gérer la coordination de toutes les paroisses de la région. Ce rôle n'est ni doctrinal ni hiérarchique, il est administratif et humain.

Les synodes de chaque région élisent aussi des délégués, pasteurs ou laïcs, pour siéger au synode national. Lui aussi est annuel. Il peut prendre les décisions concernant la vie de l'ensemble de l'Eglise Réformée. Eventuellement, il modifie la discipline, qui règle le fonctionnement général de l'Eglise en laissant la plus grande liberté à chaque paroisse. Le conseil national, élu par ce synode, permet d'avoir au cours de l'année une action suivie.

L'Eglise Réformée de France est membre de la Fédération Protestante de France qui réunit la plupart des Eglises de la Réforme et qui représente le protestantisme français.

Nous sommes rassemblés par notre recherche de Dieu en Jésus-Christ, et par un commun respect des opinions personnelles. Nous n'avons pas d'autorité humaines fixant ce que nous devons croire, et nous discutons volontiers entre nous de toute questions théologique. Vous pouvez entrer en débat à partir de notre petit dictionnaire théologique ou de notre page de questions et réponses.