Elie

Leçon pour Ecole Biblique (enfants de 8 à 12 ans)

Ce dessous, de simples notes pédagogiques, sans autre prétention que de donner des pistes de lecture pour les adultes voulant initier des enfants à la lecture des textes cités.

Elles seront perfectionnées au fur et à mesure, et complétées d'éléments pédagogiques d'animation.

 

La décadence des rois et le prophète Elie

Lire : 1 Roi 16 : 29-32

 

Baal

 Les adorateurs des Baals

Révision:

Israël a voulu des rois pour le gouverner, les trois premiers seront Saül, David et Salomon.
- Saül: a été bon roi au début, mais a dégénéré, Samuel le remplacera par David.
- David: c’est un berger qui tue Goliath. C’est un roi guerrier. Le plus grand des rois, mais il fera tout de même des erreurs, comme Bétsabée femme qu’il volera à un de ses commandants Urie qu’il fera tuer.
- Salomon: fils de David. Il a été un bon roi au début, il a construit le Temple.

A sa mort, ses fils se disputent l’héritage: le royaume est divisé en deux : le Royaume d’Israël au nord, et le royaume de Juda au sud.

Après la division du royaume (nord/sud), il y aura une succession de petit rois tous pires les uns que les autres. Beaucoup feront des erreurs et ne seront pas fidèles à l’Eternel.

 

Texte :

Parmi eux, Achab est le pire roi, il est marié à Jésabel (redoutable car elle a tué des centainres de prophètes). Il élève un autel à Baal pour l’adorer au lieu de l’Eternel. Baal, c’est le nom principal dans l’Ancien Testament pour désigner les idoles, les faux dieux. C’est donc un roi idolâtre.

Pour nous aujourd’hui, il n’y a pas d’idolâtrie sous forme d’adoration de statues, mais en fait d’autres formes d’idolâtries : c’est de mettre sa confiance dans autre chose que Dieu, de croire comme essentiel et fondamentalement important dans notre vie d’autres choses que Dieu et ce qu’il représente. C’est croire que certaines choses en fait secondaires pourraient nous donner tout dans la vie : le bonheur, la paix, la plénitude. Ces idoles aujourd’hui, ce peut être l’argent, le pouvoir, la réussite professionnelle, la santé, la jeunesse. En fait tout ça ne rend pas plus heureux qu’autre chose. Dieu, lui, c’est l’amour, le pardon, le don, la paix, c’est le plus précieux dans notre vie.

L’idolâtrie, c’est à chaque fois que l’on considère une chose comme très importante dans notre vie alors qu’elle ne l’est pas.

 

Elie ravitaillé par les corbeaux

Rôle des prophètes

Pour corriger ces erreurs, Dieu ne va pas faire œuvre de violence, il ne tuera pas les coupables, ne les punira pas, mais il va essayer de les convaincre, les appeler à mieux faire, leur expliquer. Pour ça, envoit des prophètes : hommes qui parlent pour lui. Le prophète n’est pas quelqu’un qui prédit l’avenir, mais  quelqu’un qui dit la parole de Dieu.

Ici : ce sera Elie qui devra faire comprendre au roi Achab qu’il fait fausse route en oubliant Dieu.

 

Elie et les corbeaux

Lire : 1 Roi 17: 1 - 7

Au début, Elie dit que c’est lui, serviteur de Dieu qui peut faire pleuvoir, et donc en fait dit que la sécheresse est voulue par Dieu pour punir, ou faire réfléchir les hommes.

Discutable, parce que en fait, ce n’est pas Dieu qui fait les sécheresses ou les inondations. Peut-être texte qui représente une théologie archaïque, on croyait autrefois que Dieu pouvait faire la pluie ou le beau temps. Aujourd’hui, on sait que non. On garde Dieu qui agit dans le cœur de l’homme plutôt.
Donc on ne peut lire ça que comme une image symbolique, c’est une image : Dieu est une source de vie, de bien être, et quand on s’éloigne de Dieu, c’est un peu comme si il y avait la sécherresse en nous, notre vie risque de se déssécher. Jésus a dit aussi « je suis l’eau vive » (Jean 4:10ss), et on utilise ce signe dans le baptême pour dire que Dieu est dans notre vie comme une bonne source d’eau, peut transformer un désert en un verdoyant et agréable jardin. Comme dans le Psaume 23 : « L’Eternel est mon berger, je ne manque de rien, il me fait reposer dans de verts pâturages, il me conduit vers les eaux paisibles… »

Elie, lui, aura de l’eau vive, parce qu’il a la foi en Dieu. Et Elie sera est nourri, matin et soir, par les corbeaux. L’oiseau représente dans la Bible, le messager de Dieu, ou l’esprit, comme la colombe, parce que l’oiseau, ça vole dans le Ciel et le Ciel, c’est pour la Bible le lieu de la présence de Dieu, le domaine du spirituel, et l’oiseau, plane descend du ciel vers la Terre qui est le domaine de l’homme, le monde matériel. L’oiseau, c’est l’image de Dieu qui s’approche de nous. Donc Elie qui est nourri par les corbeaux, signifie symboliquement que c’est Dieu qui le nourrit. Pas physiquement bien sûr, mais intérieurement. Comme en Matthieu 4:4 : « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de l’Eternel. »  Cette nourriture, c’est la Parole de Dieu, et matin et soir, comme la prière que l’on fait et qui peut nous nourrir dans notre vie. Le Christ a dit qu’il était l’eau vive, mais aussi qu’il était « le pain de vie » (Jean 6) « Je suis le pain vivant qui descend du ciel, celui qui me mange vivra éternellement ». De même, tous les jours nous demandons dans le Notre Père : « donne nous notre pain de ce jour », nous n’attendons pas que Dieu nous apporte les croissants chauds, mais qu’il nous donne chaque jour la force, l’intelligence, l’espérance dont nous avons besoin pour vivre.

Très bien, seul avec son Dieu, on ne manque de rien… mais cela finit par s’arrêter, il va falloir qu’Elie passe à autre chose. On ne peut pas toujours recevoir, et se couper des autres pour rester seul avec son Dieu, il faut aller vers les autres et donner. C’est ce qu’il va faire.

Il peut y avoir un temps pour recevoir, mais ensuite il faut aller partager et donner.

 

Retour à la page: Catéchismes et Ecoles Bibliques