Elie

Leçon pour Ecole Biblique (enfants de 8 à 12 ans)

Ce dessous, de simples notes pédagogiques, sans autre prétention que de donner des pistes de lecture pour les adultes voulant initier des enfants à la lecture des textes cités.

Elles seront perfectionnées au fur et à mesure, et complétées d'éléments pédagogiques d'animation.

 

 

Elie au Carmel

 

1 Roi 18 : 15 - 40 (ou 1 Rois 18 :15 puis 19-40)

 

Elie au Carmel

Elie a une idée pour prouver à Achab que son Baal est un Dieu de pacotille. Il va voir Achab et lui dit lui propose un défi. Le duel : 450 prêtres pour prier lors du sacrifice à Baal et Elie seul pour un sacrifice à Dieu.

Autrefois, on offrait des sacrifices pour les dieux : animal coupé en morceau qu’on plaçait sur un tas de bois sur un autel, on y mettait le feu pour le brûler. On pensait que la fumée montant en l’air avec la bonne odeur plaisait aux dieux. Aujourd’hui, plus de sacrifices, on offre à Dieu ses bonnes pensées, actions ou prières.

Elie pousse le peuple à s’engager. Il faut choisir, soit servir Dieu, soit non, mais il ne faut pas rester dans le flou. Pour nous vrai par rapport à l’Evangile, pas par rapport au fait de choisir si protestant ou catholique, on peut le faire, mais pas si important. L’essentiel : choisir l’Evangile, dire oui je crois que c’est vrai et je veux le vivre, on non.

Elie se retrouve tout seul. Il faut avoir le courage de penser ce que l’on veut, même si on est seul, et de ne pas forcément faire comme tout le monde. Le texte montre qu’on peut être seul à avoir raison contre tout le monde idiot. Et puis que la qualité vaut mieux que la quantité, et que si Dieu est avec nous, on se moque des autres qui peuvent nous critiquer ou ne pas nous comprendre.

Donc si nous avons Dieu avec nous, si nous l’appelons à nous alors on reçoit un feu. Là encore, à ne pas prendre au pied de la lettre. C’est une image. Si on prie Dieu, il nous envoit comme un feu. Or le feu apporte de la lumière, de la chaleur, et aussi il peut purifier. C’est ça que Dieu peut nous apporter dans notre vie.

Et il y a une vraie efficacité de la prière quand demande à Dieu non pas des choses matérielles, mais de l’aide intérieure pour nous, comme de la force, de la lumière, de la confiance, de l’amour, du pardon. Tous les croyants peuvent en témoigner, la prière est vraiement efficace et apporte beaucoup. Ce n’est pas de l’imagination ou de l’auto persuasion. Ca, ça ne marche pas, commes les fausses prières aux Baals.

Les autres préoccupations ne nous apportent pas tant de paix. Comme l’idolâtrie dont on a parlé avant : les préoccupations matérielles, peuvent faire plaisir, mais ne comblent pas, on en veut toujours plus, ou on a peur de les perdre, comme l’argent, le pouvoir, ou la santé. En Dieu, on peut trouver la paix et la joie de son âme… Cf Jésus : «celui qui croit en moi n’aura plus jamais soif »… (Jean 4)

(NB, « Craindre » dans l’Ancien Testament signifie non pas « avoir peur », mais « croire », « respecter ».)

 

V :40

Elie a gagné… mais en profite pour tuer tous les prophètes de Baal. C’est dommage, il a eu tort, il n’aurait pas dû faire ça. D’ailleurs, Dieu ne le cautionnera pas, il lui expliquera qu’il a eu tort, et même il va le relever de ses fonctions… Ce sera les 3 leçons suivantes…

 

Retour à la page: Catéchismes et Ecoles Bibliques