La Genèse

Leçon pour Ecole Biblique (enfants de 8 à 12 ans)

Ce dessous, de simples notes pédagogiques, sans autre prétention que de donner des pistes de lecture pour les adultes voulant initier des enfants à la lecture des textes cités.

Elles seront perfectionnées au fur et à mesure, et complétées d'éléments pédagogiques d'animation.

 

 

La fuite de Jacob et l'échelle de Jacob

 

 

Lire : Gen 27:41-45: la fuite de Jacob

Jacob donc fuit la colère d’Esaü et va chez son oncle Laban. En cours de route, survient un événement important.

 

Echelle

Le rêve de l'échelle de Jacob

 

 

Lire Gen. 28 :10-16 : l’échelle de Jacob


Jacob fait un rêve, à interpréter : une échelle entre la terre et le ciel avec des anges qui montent et qui descendent.

Clé : le ciel pour la Bible, c’est le domaine de Dieu, le spirituel, la terre, c’est le matériel, le domaine de l’humain.

Donc bonne nouvelle : il y a un lien entre le ciel et la terre, entre Dieu et les hommes, ils ne sont pas séparés, mais il y a une communication, des choses circulent entre les deux.

Ce qui vient de Dieu vers nous, c’est son amour, sa grâce, son pardon. Ce qui monte de nous vers Dieu, c’est notre foi, notre prière, nos œuvres bonnes.

Mais plus précisément, d’après le texte, ce qui circule entre Dieu et nous ce sont des anges. Or les anges, ce ne sont pas des créatures ailées, mais dans la Bible, « ange »veut dire : « messagers », « porte parole », ils représentent la parole. (D’ailleurs on retrouve le mot « ange » dans « ev-angile » qui signifie « le bon message », « la bonne parole », ou « la bonne nouvelle ». Donc en fait, ce qui circule le mieux entre Dieu et nous, ce sont des paroles.

Il y a des paroles qui descendent de Dieu, ce sont des paroles d’amour, de grâce, de pardon. Ou c’est la « parole de Dieu ». Nous en avons connaissance par la Bible, et surtout par Jésus qui a incarné cette parole, et nous a parlé de la part de Dieu. Et puis Dieu nous parle dans notre cœur. Pas avec des mots humains, mais quand on le prie, on se concentre pour penser à lui, et des bonnes idées nouvelles peuvent venir en nous, c’est de la part de Dieu.

Et il y a des paroles qui vont de nous vers Dieu, c’est la prière. Prier Dieu, ce n’est pas lui réclamer des choses, mais juste lui parler et lui dire tout ce qu’on a sur le cœur, nos joies, nos peines, nos craintes ou nos espoirs, nos regrets, ou notre reconnaissance. Et quand on fait monter nos pensées vers Dieu, lui nous en envoie dans l’autre sens des bonnes.

C’est la prière : se mettre en contact avec Dieu, en communication avec lui.

Et il faut qu’entre Dieu et nous ça circule dans les deux sens, sinon ça ne fonctionne pas bien, (ça fait bouchons !). Donc il ne faut pas qu’agir, ou que profiter de l’amour de Dieu, il faut un peu des deux. Si on ne fait qu’agir, on s’épuise, il faut trouver des forces en Dieu. Si on ne fait que profiter de Dieu, on finit par ne plus profiter de rien. Et dans la prière, il faut parler... et aussi essayer d’écouter, ou tout au moins comprendre ce que Dieu attend de nous ou veut nous dire. Comme la prière de Samuel : « parle Seigneur, ton serviteur écoute ».

Et pour nous chrétiens, celui qui nous met en relation avec Dieu au mieux, c’est Jésus, il nous parle de Dieu et nous dit que Dieu est tout proche et nous en montre le chemin. Il est un peu l’échelle pour nous. C’est ce que dit l’Evangile de Jean : Jean 1 :51-52 « vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme » (Le fils de l’homme, c’est Jésus).

Et puis beau verset à la fin du texte : Gen. 28 :16 : « Certainement, Dieu était présent en ce lieu, et je ne le savais pas ». Même quand nous pensons être coupés de Dieu, en fait, nous ne le sommes jamais.

  

Retour à la page: Catéchismes et Ecoles Bibliques