L'Evangile de Matthieu

Leçon pour Ecole Biblique (enfants de 8 à 12 ans)

Ce dessous, de simples notes pédagogiques, sans autre prétention que de donner des pistes de lecture pour les adultes voulant initier des enfants à la lecture des textes cités.

Elles seront perfectionnées au fur et à mesure, et complétées d'éléments pédagogiques d'animation.

 

La prière et le Notre Père

 

La prière:
Lire: Matthieu 6:5-8

 

C’est une leçon sur la prière.

Il ne faut pas prier pour se faire bien voir des autres. La prière, c’est un moment d’intimité de soi-même avec Dieu. Il faut s'imaginer que l'on est seul avec un Père idéal.

On n’est pas obligé de s’enfermer dans sa chambre, c’est une façon de parler : on peut prier partout, mais ça veut dire qu’on s’isole mentalement pour se penser seul à seul avec Dieu, faire silence en soi même.

On peut prier partout, chacun a des lieux où il prie plus facilement. Dieu n’est pas plus présent dans une église qu’ailleurs, mais certains y prient plus facilement. Les protestants apprennent à prier partout, pas forcément dans les églises. Il faut s’entraîner. Et dans n’importe quelle position, pas besoin de se mettre à genoux ou joindre les mains, c’est la disposition de pensée qui compte. Et on peut prier à tout moment, juste une petite pensée pour Dieu même. Mais au minimum, prier une fois par jour, le soir avant de s’endormir pour faire le bilan de la journée et se préparer à la suivante.

La prière ce n’est pas de réclamer sans cesse en espérant qu’en répétant Dieu va céder. La prière c’est un moment où l’on peut tout dire à Dieu, tout ce qu’on a sur le cœur. On partage tous ses sentiments avec lui, ses joies, ses peines, ses espoirs, ses craintes... Lui nous comprend.

On ne « réclame » donc pas des choses matérielles à Dieu (« Dieu sait très bien de quoi nous avons besoin »), mais on peut lui dire si on a des désirs ou des craintes, cela peut même nous aider à supporter si ce qu’on aimerait n’arrive pas !Que faut-il y dire ?

• Remercier (pour toutes nos joies, tout ce qui a réussi)
• Demander pardon (examen de conscience de la journée : confession devant Dieu)
• Se projeter dans l'avenir et demander à Dieu son aide.
• Prier pour les autres (pas pour demander des choses, mais penser à eux en lien avec Dieu).

 

 

Priere

Une façon ancienne de prier

 

Le Notre Père
Lire: Matthieu 6:9-13

Jésus donne un exemple de prière : le Notre Père. C’est un exemple et non une prière à réciter. Il faut faire attention au sens de cette prière.

Elle commence par « Notre » : la prière est au « nous », et pas tout au « je ». Et ce même si on est tout seul à prier dans sa chambre. On prie aussi pour les autres, et en pensant aux autres, prier s’est s’ouvrir aux autres aussi. Et le Notre Père est la prière qui réunit tous les chrétiens.

Dieu est appelé « Père » : Dieu est comme un père idéal et aussi une mère, père et mère sont compris dans le mot : en fait, plutôt « parent ». Il a pour nous les trois rôles du parent

1.  Il est notre géniteur : donc notre créateur, il nous donne ce qui fait ce que nous sommes et nous construit.
2. Il nous aime inconditionnellement comme un père ou une mère aime son enfant, même s’il fait des bêtises, même s’ils se disputent, il l’aime.
3. Et enfin, le père donne la loi, il éduque, il montre le chemin. Dieu nous donne aussi tout ça.

Dieu est un parent « qui es au cieux ». Le Ciel, c’est le spirituel, et la Terre, c’est le matériel, donc ici pour dire que Dieu n’est pas matériel, à différencier du père qui est sur Terre. Et donc Dieu, invisible, il n’est pas une chose.

Il y a ensuite 7 demandes dans cette prière : 3 pour Dieu et 4 pour les hommes (ce qui fait 7, le nombre parfait de la Bible).

Les 3 demandes divine

« Que ton nom soit sanctifié ». « Sanctifié » veut dire « rendu saint ». « Saint » veut dire non pas « parfait », mais « différent du reste », « mis à part », un peu « sacré ». L’important donc, c’est qu'il soit traité avec respect, que sa personne soit la plus importante de mes préoccupations. Dieu a une place particulière dans notre vie (même s’il n’a pas toute la place, bien sûr).

« Que ton règne vienne ». On souhaite que tout le monde le reconnaisse comme roi, nous y compris. Dieu, c’est l’amour, la paix, la fraternité et le pardon. Or dans le monde, souvent, c’est le règne de la violence ou de la haine, notre prière, c’est qu’avance le règne de l’amour. Et on le demande aussi pour que nous sachions y participer à notre mesure.

« Que ta volonté soit faite » La volonté de Dieu, c’est le bien. Et on ne lui demande pas qu’il le fasse tout seul, mais souhaitons que chacun et moi compris nous fassions ce qu’il souhaite et accomplissions sa volonté.
« Sur la Terre comme au ciel. » C’est notre vœu que la terre puisse être comme le Paradis.

 

Les 4 demandes humaines
« Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour ». Il s’agit du pain spirituel, la force, le soutien, l’espérance, l'énergie. Ce n’est pas Dieu qui fait que certains aient trop à manger et d’autres meurent de faim.

« Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ». Pardonne nous et aussi apprends-moi à pardonner. En fait, c’est Dieu qui pardonne en premier, et nous avons besoin de son aide pour pardonner à notre tour.

« Ne nous soumets pas à la tentation mais délivre nous du mal ». Ce n’est pas Dieu qui tente, bien sûr, cela veut dire : « Ne nous laisse pas chuter dans la tentation » ou « ne nous laisse pas entrer dans la tentation »,  aide nous à sortir la tête du mal et à ne pas nous laisser enfermer. Et la tentation, ce peut être aussi l’épreuve.

« Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire pour les siècles des siècles. Amen ». On finit par lui rendre gloire, la prière ce n’est pas toujours demander, c’est aussi dire que Dieu est formidable et très important pour nous. C’est la « louange ». C’est une sorte de conclusion appelée « doxologie ». Les protestants ont l’habitude de toujours dire cette finale à la fin du Notre Père certains autres chrétiens s’arrêtent avant, ou mettent autre chose.

« Amen » signifie : « c’est la vérité », c ‘est vrai !

 

Retour à la page: Catéchismes et Ecoles Bibliques