La Genèse

Leçon pour Ecole Biblique (enfants de 8 à 12 ans)

Ce dessous, de simples notes pédagogiques, sans autre prétention que de donner des pistes de lecture pour les adultes voulant initier des enfants à la lecture des textes cités.

Elles seront perfectionnées au fur et à mesure, et complétées d'éléments pédagogiques d'animation.

 

 

Le Paradis: le Jardin d'Eden

(Deuxième récit de la création)

Animaux

Adam, Eve et les animaux du Paradis

 

Le jardin d'Eden: Lire: Genèse 2:4-9 et Genèse2:15-17

Dans la Genèse, il y a 2 récits de création complètement indépendants qui se suivent. La Bible n’a pas été dictée toute faite par Dieu, c’est un rassemblement de textes d’origines diverses.

Là se centre sur la création de l’homme. Pas de création ex-nihilo, le monde matériel existe déjà, au départ terre aride, puis avec l’aide de l’homme essaye d’en faire quelque chose de bien.

Dieu confie la Terre à l’homme « pour le cultiver et le garder » (v.15). Nous en sommes responsables et cocréateurs avec Dieu.

L’homme, il est appelé « Adam » un peu plus loin, et sa femme sera appelée « Eve ».

Adam et Eve ont ils existé ? Non, c’est un mythe. Physiquement, l’homme descend d’une sorte de singe. Adam, n’est pas notre ancêtre, mais un peu nous : nous sommes créés par Dieu, et Dieu attend de nous certaines choses, on peut vivre dans le Paradis (être heureux) ou en être chassés (être malheureux).

« Eden »veut dire « délice » en hébreu, c’est le Paradis.

A l’époque, on croyait que l’homme était fait à partir de la terre plus d’un souffle divin. Dieu est une source de vie.

 

La création de la femme: Genèse 2:18-25

La création de la Femme avec la côte d’Adam.

Le texte semble un peu dévalorisant pour la femme qui est là quand même un peu secondaire et juste une « aide ». C’est possible, cela a été écrit dans une société ancienne patriarchale. La Bible n’a pas été dictée par Dieu, et elle peut refléter l’esprit de son époque.

Mais cela dit, la femme est quand même dite « semblable » à l’homme, elle n’est pas secondaire ou moindre, et son rôle d’être une « aide » ne veut pas dire « aide ménagère », mais c’est un mot très fort traduit normalement par « secours » et normalement attribué à Dieu : cf Ps 121 :2 : « Le secours me vient de l’Éternel, qui a fait les cieux et la terre. ». Le rôle de la femme est donc divin, et c’est de veiller sur l’homme pour le sauver du mal !

Mais aussi, on peut le lire autrement l’histoire de la côte : en fait en hébreu c’est le même mot pour dire « côte » et « côté ». Donc on peut comprendre l’histoire comme dans le mythe de Platon (Le Banquet) : l’homme au début est androgyne avec un côté mâle et un côté femelle, puis il est coupé en deux, avec le côté homme et le côté femme qui cherchent à se retrouver. Ce n’est pas réel, bien sûr, mais un mythe pour dire que la femme n’est pas moindre que l’homme.

Dans tous les cas, il s’agit d’une mythologie ancienne, des récits légendaires inventés pour exprimer ce qu’ils pensaient alors de ce qu’est l’homme par rapport à Dieu et ce qu’il doit faire sur terre.

 

Retour à la page: Catéchismes et Ecoles Bibliques