La Genèse

Leçon pour Ecole Biblique (enfants de 8 à 12 ans)

Ce dessous, de simples notes pédagogiques, sans autre prétention que de donner des pistes de lecture pour les adultes voulant initier des enfants à la lecture des textes cités.

Elles seront perfectionnées au fur et à mesure, et complétées d'éléments pédagogiques d'animation.

 

La chute: le péché originel

Chute

Le péché originel

La chute: Lire: Genèse 3:1-6

Eve et Adam désobéïssent à Dieu.

Le serpent sème le doute. Ils mangent du fruit pour devenir « comme Dieu ». Ils veulent n’obéïr à personne, faire que ce qu’ils veulent, décider par eux-même ce qui est bien et mal, si chacun choisit pour soi, ce qui est bon ou mauvais, il n’y a plus de règles et de vie en commun possible.

C’est ça le péché originel, et c’est très grave : vouloir se prendre pour Dieu et se passer de lui. Faire les choses parce que cela nous plait.
Le problème, ce n’est pas de savoir discerner le bien du mal, ça c’est bien, mais il faudrait plutôt appeler l’arbre en question : l’arbre de « décider soi même ce qui est bien et ce qui est mal ». Adam et Eve ont voulu décider eux mêmes ce qui est bien et ce qui est mal en déclarant bien ce qui leur plaisait tout simplement. Alors que ce qui est bien ou mal ne dépend pas de nous, mais de Dieu, ou de l’universel, ou de ce qui fait du bien ou du mal aux autres, à la société. Il y a des choses qu’on ne doit pas faire, même si elles nous plairaient, c’est la base de la vie possible. En tout cas, on ne peut pas se prendre soi-même comme seul critère du bien et du mal.

C’est un péché qui nous menace tous, c’est le péché de base, le fondamental, le plus important : se prendre pour Dieu, penser toujours par rapport à soi. En fait ce n’est rien d’autre que de l’égoïsme, de l’égo-centrisme, ou de l’orgueil.

Attention : quand on parle de « péché originel », il ne s’agit pas d’une faute ou d’une culpabilité héréditaire. Il n’y a pas une faute d’un lointain ancêtre dont nous devrions encore payer les conséquences, ou dont nous serions coupables dès la naissance. Cette faute ne peut nous être imputée. Chacun est responsable de sa vie. (Contrairement à ce qui a été dit parfois dans le christianisme).

Le péché originel n’est pas un péché qui a été fait une fois dans l’histoire de l’homme, mais c’est le péché que nous risquons tous de faire sans cesse. Le péché qui est à l’origine de tous les autres. Dès qu’on fait du mal à quelqu’un c’est qu’on considère que son propre bien est plus important que celui de l’autre. Le contraire du péché originel, c’est l’amour, considérer l’hautre comme même supérieur à soi. Ou en tout cas se préoccuper plus du bien de l’autre que du sien propre.

 

 

Les conséquences du péché originel: Lire: Genèse 3:7-13

La Bible nous décrit les conséquences du fait de vouloir vivre en se prenant pour Dieu ou comme le centre du monde.

Adam et Eve se découvrent nus et en ont honte. Parce que la nudité dans la Bible, c’est ce qui révèle nos imperfections. Nous ne sommes pas parfaits, et pas toujours très beaux. On s’habille pour essayer d’améliorer.

Quand on veut être le centre du monde, et se prendre pour Dieu, on découvre nos petites imperfections, et c’est dur à admettre. Adam et Eve veulent le cacher, ils font des pagnes de figuier, puis Dieu leur dira de les enlever pour leur donner des pagnes de cuir faits par lui (v.21). Donc il ne faut pas tant se cacher que de faire confiance au pardon de Dieu qui, lui, sait très bien que nous sommes imparfaits et pécheurs.

 

Les conséquences : : Genèse 3:14-23

Les conséquences du péché originel ce sont des punitions apparemment. Mais en fait,  Dieu ne punit pas, cela exprime plutôt les conséquences qu’il y a à se prendre pour Dieu.

3:14-15: le serpent est condamné à ramper
3:16: La femme aura enfante dans la douleur
3:19: L’homme doit travailler à la sueur de son front
3:23: Ils sont renvoyés du jardin.

Et c’est vrai, si on ne pense qu’à soi et qu’on ne voit les choses que par rapport à soi, alors accouchement douloureux pour la femme (qui normalement s’oublie pour se réjouir pour le bébé), et tout travail pénible, parce qu’on ne voit que sa fatigue et pas le bien qu’on a pu faire.
Et tout égoïsme, nous chasse du jardin d’Eden c’est-à-dire du jardin de délices, et empêche le bonheur. Si on fait les choses en pensant aux-autres les travaux sont moins pénibles, et on peut vivre en paix avec les autres, c’est bien agréable et délicieux. L’égoïsme est la source de tous les maux : la jalousie, la violence, n’existent que quand on se met soi avant l’autre. Et on s’exclue alors soi-même du bonheur.

 

Retour à la page: Catéchismes et Ecoles Bibliques