La Genèse

Leçon pour Ecole Biblique (enfants de 8 à 12 ans)

Ce dessous, de simples notes pédagogiques, sans autre prétention que de donner des pistes de lecture pour les adultes voulant initier des enfants à la lecture des textes cités.

Elles seront perfectionnées au fur et à mesure, et complétées d'éléments pédagogiques d'animation.

 

 

Noé, le Déluge et l'Arche

 

Lire:
Gen. 6 : 5-14, 17-22 : l’humanité pervertie
Gen. 7 :10-12 (et 15-24) : le déluge
Gen. 8 :1-14 (Lire ou raconter), décrue avec la colombe qui trouve un rameau d’olivier
Gen. 8 :16-17, 20-22. Sortie de Noé, et Dieu promet qu’il ne le fera plus.
Gen. 9 :1, 11-17 : (A lire ou raconter) : L’alliance et l’arc-en-ciel

 

Arche

L'entrée dans l'Arche

 

Adam et Eve ont eu Caïn et Abel, mais aussi d’autres enfants.

6:5-8, Perversion du genre humain... sauf Noé présenté comme un homme de bien.

Dieu décide de tuer tout le monde... Curieux, pas très gentil !

Pourquoi Dieu fait-il ça ? Pourquoi Dieu est-il présenté comme méchant ? Alors que l’Evangile nous apprend que Dieu pardonne ? Il y a plusieurs réponses possibles.

1) En fait, Dieu n’est pas responsable. Dieu n’empêche personne de faire des arches. Personne n’a fait attention à ce que faisait Noé. Peut-être Dieu avait il prévenu tout le monde mais seul Noé a entendu. Noé est l’image du juste : et cela consiste donc à être à l’écoute de Dieu.

2) Ce récit du Déluge est un texte de l’Ancien Testament. Or la Bible n’est pas dictée par Dieu, mais le récit d’un peuple qui comprend petit à petit qui est Dieu. Au départ, ils n’avaient pas encore tout compris sur Dieu. On trouve donc dans l’Ancien Testament des images primitives d’un Dieu qui juge, qui punit ou fait du mal. Petit à petit vont comprendre que Dieu ne fait que du bien, et l’aboutissement, c’est l’Evangile du Christ qui nous montre que Dieu est un Dieu de bonté, de pardon, de tendresse et qu’il ne peut être que source de bien.

D’ailleurs dans le récit, Dieu à la fin regrette d’avoir tué tout le monde, il dit qu’il ne le fera plus. Pouquoi change-t-il d’avis ? Peut être est ce la marque d’une évolution théologique du peuple juif qui croyait autrefois en un Dieu qui pouvait tuer et qui découvre qu’en fait Dieu n’est jamais source de mal, de mort ou de destructions. C’est peut-être un texte qui a été écrit pour expliquer au peuple que Dieu ne fait pas de mal et qu’ils doivent changer leur théologie.

En tout cas, il est très important de savoir que Dieu pour nous n’est jamais source du mal. Il est difficile à comprendre qu’il puisse y avoir du mal bien que Dieu existe, mais il y a des solutions. On peut trouver celle qu’on veut tant qu’on dit bien que Dieu n’est pour rien dans nos épreuves. Il n’est que le moyen de s’en sortir.

 

Animaux-Arche

 Les animaux

 

3) Le Déluge a t il eu lieu ? Sans doute oui, sans doute est-ce le souvenir d’une sorte de catastrophe naturelle, inondation, tsunami, raz-de-marée... (on en parle dans d’autres civilisations) (Et sûrement pas d’Arche avec deux lions, deux giraphes etc.). Mais est ce Dieu qui en est l’origine ? Sûrement pas. Mais les religions primitives avaient tendance à attribuer à Dieu toutes les catastrophes naturelles, et les voir comme des punitions. Aujourd’hui on ne voit pas les choses comme ça, les catastrophes naturelles ne sont que naturelles et pas organisées par Dieu.

 

Deluge

 Le Déluge

Qu’est-ce que cela veut dire pour nous ?

1. Si on vit de façon égoïste, nous disparaissons sans rien laisser. Pas tués physiquement, mais disparaît sans vraiment transmettre.

2. Avec l’aide de Dieu, nous pouvons flotter au-dessus des difficultés qui noient les autres. Les grandes eaux représentent la mort, l’épreuve, les difficultés. Dieu peut nous aider à survivre dans les difficultés, et flotter au dessus de ce qui aurait détruit les autres.

(Interprétation ancienne chrétienne du déluge : le déluge, c’est la mort, Dieu nous donne la vie éternelle. Seuls ceux qui écoutent la parole sont sauvés, et l’arche, c’est l’Eglise, il faut y entrer pour être sauvé... Mais vision trop étroite, bien sûr que l’on peut être sauvé hors de l’Eglise.)

En tout cas, pour se sauver, il faut encore se donner le mal de construire l’Arche, l’aide de Dieu n’est pas immédiate, il faut y collaborer, y participer, construire quelque chose. En fait l’Arche, c’est ce que l’on construit dans sa vie avec Dieu pour accueillir tout le bien qui est dans le monde.

 

Colombe

La colombe

Quand Noé sort de l’Arche, la première chose qu’il fait, c’est un autel, c’est-à-dire sa manière à lui dans l’antiquité de rendre un culte à Dieu. Dès qu’il sort, avant de faire quoi que ce soit, il pense à Dieu et loue Dieu. C’est bien. Jésus nous a appris qu’en fait Dieu se fiche un peu des « sacrifices » et n’a pas d’odorat pour apprécieur leur bonne odeur, mais que ce qu’il veut, c’est l’amour. C’est la première chose à faire.

« Alliance » : Dieu promet de ne jamais recommencer. Il donne un signe :  l’arc-en-ciel. Dieu promet d’être toujours source de vie (pas de mort). Le mal n’est jamais dû à Dieu, Dieu jamais source de mal ou de mort, toujours source de bien.

 

 

 

Alliance

L'alliance et l'arc-en-ciel

 

L’arc-en-ciel est un beau symbole. Toutes les couleurs sont les unes à côté des autres, pas mélangées, ce peut-être vu comme une image de la vie fraternelle en acceptant les différences. Et l’arc-en-ciel, apparaît quand il y a un mélange de pluie et de soleil : du bien et du mal. C’est comme notre vie où il y a toujours un peu des deux. Mais ce n’est pas grave, même s’il y a du mal, Dieu y met un arc-en-ciel, c’est-à-dire du beau et du bon qu’il nous faut trouver. Et aussi l’arc-en-ciel, c’est le lien entre le ciel et la terre, entre Dieu et nous, le matériel et le spirituel.

 

Retour à la page: Catéchismes et Ecoles Bibliques