L'Exode

Leçon pour Ecole Biblique (enfants de 8 à 12 ans)

Ce dessous, de simples notes pédagogiques, sans autre prétention que de donner des pistes de lecture pour les adultes voulant initier des enfants à la lecture des textes cités.

Elles seront perfectionnées au fur et à mesure, et complétées d'éléments pédagogiques d'animation.

 

Les plaies d'Egypte

Moïse demande poliment au Pharaon de les laisser partir, il refuse et aggrave la situation des Hébreux.

 

Lire: Exode 5:1-9

Alors il pense qu'il faudra lui forcer la main...

 

Lire: Exode 6:1

Et il va lui envoyer des malheurs pour le forcer à changer d’avis. Ce sont les 10 plaies d’Egypte : 10 malheurs, et à chaque fois le Pharaon refuse et s’obstine.

 

Les 10 plaies

(On peut juste citer les plaies en montrant les titres dans la Bible)

 

7 :14 : l’eau changée en sang
7 :26 : les grenouilles
8 :12 :  les moustiques (ou les poux)
8 :16 : les mouches venimeuses.
9 :1 : la peste sur le bêtail.
9 :8 : les ulcères (boutons et pustules)
9 :13:  la grêle
10 :1 : les sauterelles
10 :21 : ténèbre pendant trois jours
Et comme le Pharaon ne veut toujours pas changer d’avis, Moïse annonce une dernière plaie, la plus terrible :
11 :1 : la mort de tous les premiers nés.

 

Grenouilles

La plaie des grenouilles

  

Qu’en penser ? Dieu peut-il envoyer des plaies, des épreuves, des choses abominables ? D’après l’Evangile et le Christ : non ! Dieu n’est que source de bien, il n’envoie pas de mal ou d’épreuves.

Texte des plaies d’Egypte est très connu, mais il est aussi très embarrassant pour un chrétien. il n’est en fait pas du tout évangélique et montre une image de Dieu qui n’est pas la nôtre. (Cf Jacques 1 :13 : « Que personne ne dise : c’est Dieu qui me tente (ou m’éprouve), car Dieu ne tente (ou n’éprouve) personne »)

Et même pire dans le texte, il y a quelque chose que personne n’arrive à expliquer : le fait qu’il semble que ce soit Dieu lui-même qui empêche le Pharaon de changer d’avis (Cf. Exode 7 :3, ou Exode 10 :20 : « Dieu endurcit le cœur du Pharaon »). Cela est impossible, inexplicable. On peut penser qu’il y a là une vision archaïque et fausse de Dieu. On pensait autrefois qu’il était source de tout, du bien comme du mal, de la vie comme de la mort. Tout n’est pas parfait dans l’Ancien Testament et ils n’avaient pas toujours une connaissance parfaite de ce qu’est Dieu. Elle ne viendra que petit à petit jusqu’à Jésus qui dira bien qui est vraiment Dieu. Ce genre de conception de Dieu est donc à mettre de côté au nom du Nouveau Testament.

Ou alors, le texte peut aussi montrer une chose : c’est que la violence ne marche pas. En fait : menaces et plaies, mais on voit que cela n’aura aucun effet, le Pharaon ne change pas d’avis. Menace et violence sont inefficaces. La seule chose efficace, c’est la méthode de l’Eternel du buisson ardent : la grâce.

 

Serpents

La plaie des serpents

 

Retour à la page: Catéchismes et Ecoles Bibliques