Evangile de Jean

Leçon pour Ecole Biblique (enfants de 8 à 12 ans)

Ce dessous, de simples notes pédagogiques, sans autre prétention que de donner des pistes de lecture pour les adultes voulant initier des enfants à la lecture des textes cités.

Elles seront perfectionnées au fur et à mesure, et complétées d'éléments pédagogiques d'animation.

 

Le tombeau vide et la résurrection du Christ

 

Le tombeau vide

Jean 20 :1-10

Les tombeaux étaient des grottes, avec une grosse pierre ronde roulée devant pour fermer l’ouverture.

Jean (le disciple que Jésus aimait et qui ne se nomme jamais) arrive d’abord, était-il plus jeune ? Mais il n’ose pas entrer. Pierre, peut-être plus impétueux entre le premier.
v. 8 : il est dit de Jean : « il vit et il crut ». Il vit quoi ? Rien, puisque le corps de Jésus n’était plus là. Et il crut quoi ? Il comprend quelque chose : on se moque de savoir s’il y a un corps, Jésus peut être présent autrement que par un corps, présent dans nos esprits, notre pensée, notre fidélité, dans nos cœurs.

Il comprend que le tombeau est vide : Jésus n’est pas là, parce que Jésus n’est pas dans un tombeau, il est présent autrement, dans la pensée, dans le coeur, par ce qu’il a transmis et dit. Il comprend qu’il n’y a en fait rien d’intéressant dans une tombe, nos morts sont ailleurs. Dans une tombe, il n’y a rien d’essentiel, (parce que l’essentiel est invisible pour les yeux).

Ils comprennent qu’il y a une autre manière de vivre que d’être là physiquement. C’est ça la résurrection : plus de corps physique, le corps du mort n’est rien d’essentiel, l’essentiel est ailleurs. Mais où donc, et comment, c’est la suite du texte qui le dit.

 

Apparition à Marie Madeleine

Jean 20 :11-18

Jésus apparaît à Marie-Madeleine. Comment ça s’est passé vraiment : physiquement en vrai, ou c’est une image, façon de parler ? On ne sait pas, chez les chrétiens, certains lisent au pied de la lettre le récit, d’autres disent que façon de parler et que Jésus ressuscité juste en esprit.

Nous n’avons pas à empêcher les uns ou les autres de croire à leur manière, soit que Jésus soit ressuscité très physiquement, soit que ce soit dans l’esprit des disciples qui comprennent qu’en fait Jésus reste vivant dans leur cœur.

Mais toujours pour lire la Bible : qu’est-ce que ça dit pour nous aujourd’hui ?

Aujourd’hui, on n’attend pas la présence du Christ comme physique ou réelle. Mais on dit que Christ est ressuscité et présent au milieu de nous : présence spirituelle : « là où deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux » (Matt. 18 :20).

Le texte de Marie Madeleine nous apprend des choses sur la manière avec la quelle Jésus nous apparaît : D’abord : il n’est pas facile à reconnaître. Jésus est présent avec nous, marche à nos côtés, mais on ne s’en rend pas toujours compte. Mais il est là. Il faut apprendre à le reconnaître. Parfois, Jésus vient nous donner ce qu’il veut par des personnes : le jardinier ou autre...

Sur le mode de présence du Christ ressuscité : le texte dit qu’il n’y a plus de corps (dont acte, la présence n’est pas corporelle), mais qu’il y a « un ange au pied et un à la tête ». Or « ange » veut dire messager, porte parole. Il n y’ a plus de corps, mais reste sa parole, et représente Jésus de la tête au pied. Ce qui reste de lui, c’est son enseignement qui nous accompagne. D’ailleurs Jésus est dit dans le début de l’Evangile de Jean est essentiellement le porteur de la « Parole » de Dieu, son incarnation.

Et le Christ commande à Marie-Madeleine d’aller l’annoncer partout.

La première personne à avoir compris que Jésus était vivant est une femme, et aussi elle est la première envoyée par le Christ ressuscité pour l’annoncer. Donc l’Evangile est pour que les femmes témoignent de la bonne nouvelle (Il est donc logique qu’il y ait des femmes pasteur ).

 

 

Marie Apotre

Marie annonce à tous la résurrection du Christ

 

Retour à la page: Catéchismes et Ecoles Bibliques