Les Juges

Leçon pour Ecole Biblique (enfants de 8 à 12 ans)

Ce dessous, de simples notes pédagogiques, sans autre prétention que de donner des pistes de lecture pour les adultes voulant initier des enfants à la lecture des textes cités.

Elles seront perfectionnées au fur et à mesure, et complétées d'éléments pédagogiques d'animation.

 

La victoire contre les madianites

Donc finalement Gédéon va être nommé juge et il va faire la guerre aux Madianites pour délivrer Israël.
Dieu va donner une leçon à Gédéon : il affaiblit son armée pour prouver que s’il gagne c’est grâce à Dieu. Un petit homme aidé par Dieu est plus fort que la force d’un peuple entier.

 

Juge 7 :1-8

Gédéon va faire un tri dans ses guerriers, il passe de 32 000 hommes à 300 hommes.

- 1ère réduction : il enlève les paresseux et les couards. Donc il vaut mieux peu de gens de qualité que beaucoup de pas bons. Ce n'est pas le nombre qui compte mais la qualité. Un groupe nombreux n’est pas forcément meilleur que quelques uns qui sont bien.

Mais il ne faudrait pas interpréter cela comme un élitisme qui dirait que dans un groupe aujourd’hui il faudrait exclure les faibles et les petits, ce serait contraire à la cohérence du message évangélique qui est toujours très attentifs aux plus petits et aux plus faibles. Ce n’est pas ici un mode d’emploi pour gérer un groupe, mais pour nous indiquer à quoi faire attention dans notre vie.

La qualité vaut mieux que la quantité, c’est vrai pour beaucoup de choses ( longueur de la vie, nombre d’amis, temps passé à certaines choses, possessions etc. ). Il n’y a pas besoin de beaucoup de justes pour réussir sa vie, et même parfois savoir se recentrer sur le meilleur ou l’essentiel de son existence.

- 2e réduction : elle semble un peu plus arbitraire : peut-être juste pour avoir peu de monde, et montrer que l’essentiel, ce n’est pas d’être nombreux ou d’avoir beaucoup, mais d’avoir Dieu avec soi. Il vaut mieux peu de force avec Dieu que beaucoup sans Dieu.

Ou alors ne garde que ceux qui ne s’abaissent pas à soulager leurs désirs, mais restent droits et dignes : montent l’eau à eux au lieu de s’abaisser vers l’eau. Dans tous les cas, ce n’est qu’une minorité qui est gardée. Les minorités de valeur sont très importantes dans le monde.

Ce passage n'est pas un cours de stratégie politique pour ceux qui veulent faire des vraies batailles, mais c’est pour notre vie : notre vie est comme une bataille et souvent nous avons des combats petits ou grands à mener contre des difficultés, des épreuves, des adversités qui nous déstabilisent, ou le découragement, la tristesse etc. Et donc le texte nous montre comment gagner nos batailles personnelles ?

L’idée, c’est qu’on n'y arrive pas grâce à nos forces uniquement, mais avec l'aide de Dieu (donc même les plus faibles peuvent y arriver). La vie n’est pas un championnat où il faudrait être toujours plus fort que tout.

Paul dit la même chose : II Cor 12 :9-10: «Ma force s’accomplit dans ta faiblesse, Quand je suis faible c'est alors que je suis fort ». Quand je sais que je suis faible, je peux demander de l’aide à Dieu, et avec l’aide de Dieu, je peux faire de grandes choses.

Ou encore : Ephésien 2 :8:  « C'est par grâce que vous êtes sauvés, cela ne vient pas de vous ».

Mais à noter : cette aide promise n’est pas non plus pour nous permettre de faire absolument n’importe quoi qui nous semblerait impossible. Dieu est une aide intérieure, pas une puissance magique pour tout. Ce qui est impossible reste impossible. La base pour savoir est ce que dit Dieu à Gédéon « va avec la force que tu as ». Il faut donc que ce soit quelque chose qu’on sache au moins un peu faire et alors Dieu peut nous aider à faire encore plus et mieux.

 

 

Gédéon

Choisis ceux qui lappent!

 

Retour à la page: Catéchismes et Ecoles Bibliques