Pourquoi les Temples protestants ne sont pas ouverts en permanence, comme peuvent l'être les églises catholiques ? 

 

Depuis la Réforme en effet, les temples ne sont ouverts que lorsqu'il y a un office. Et ce n'est pas par paresse, mais en cohérence avec deux convictions très profondes. L'une, c'est qu'il n'y a pas de lieu qui soit plus "saint" qu'un autre, pas de lieux où Dieu serait plus présent qu'à d'autres. Tout lieu pour un protestant est sacré et saint, et tout lieu peut être le lieu de la présence réelle de Dieu, que ce soit une église, sa salle de bain ou le métro. Il n'y a donc pas de nécessité d'être dans un temple pour bien prier, on peut prier partout, cette fermeture des temples est donc une façon de dire: Dieu n'est pas présent dans un lieu, mais dans votre coeur, et priez le non pas dans certains lieux, mais partout et tout le temps que vous pourrez. Chaque lieu profane peut ainsi devenir la cathédrale de sa présence et où on peut le rencontrer.
Et puis l'autre conviction, c'est que l'essentiel qui alimente notre foi, c'est la parole. Un temple est donc un lieu de parole, un lieu où l'on peut se réunir d'une façon commode pour entendre la lecture et la prédication de l'Evangile et pour chanter ensemble les louanges de Dieu. Donc quand il n'y a pas de parole qui y est partagée, le temple n'est plus qu'un lieu comme un autre, et il n'y a rien de particulier à y faire. De la même manière, les salles de cinéma dans nos villes ont une fonction: présenter un film, et on ne demande pas pourquoi elles sont fermées quand il n'y a pas de projection. Certes, elles sont confortables, chauffées, mais elles ne sont pas faites pour autre chose.
Donc voilà, quand il n'y a pas de partage de la Parole au temple, allez ailleurs, pour agir en aimant votre prochain, ou pour lire la Bible chez vous ou avec vos amis, ou pour prier, où que vous soyez.
 
Très amicalement à vous
 
Louis Pernot

 

Réagir sur ce sujet Poser une question