Le temple de l'Etoile

Le temple de l'Etoile

A deux pas de l'Etoile, une église chrétienne pour tous ceux qui veulent vivre ou transmettre leur foi intelligemment

Un temple protestant ouvert au plein coeur de Paris

Voir plus
Bienvenue

Bienvenue

Une communauté tolérante, des enfants et des jeunes en quantité, et deux bons pasteurs!

Communauté nombreuse avec beaucoup d'enfants et de familles

On est comme ça!

On est comme ça!

Un savant mélange entre la tradition et une théologie contemporaine et audacieuse

Joie, liberté et responsabilité autour de la réflexion sur ces belles pages de l'Evangile

Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2015 JoomlaWorks Ltd.

 

Les hébreux transportaient avec eux dans tout le désert un coffre en bois d'acacia qui symbolisait pour eux la présence de Dieu auprès d'eux pour les soutenir, les nourrir et les guider vers la terre promise.

Dans ce « Coffre de l'Alliance », il y avait 3 choses : et il est certain que ces trois choses représentent chacune un des aspects de la présence et de l'aide de Dieu pour nous en ce monde.

On sait en général la première chose qui se trouvait dans l'Arche : les Tables de la Loi données à Moïse sur le mont Sinaï. Mais on ignore souvent qu'il y avait aussi de la « manne », ce pain tombé du ciel pour nourrir les hébreux, et le « bâton d'Aaron ».

 

1) Les tables de la Loi

On comprend assez bien leur présence : elles sont la Parole de Dieu, et effectivement, la présence de Dieu se trouve dans sa parole. La théologie réformée est dans la droite ligne de cela en disant que la présence réelle de Dieu se situe dans la lecture de la Parole de Dieu, la Bible et que c'est en se frottant constamment à cette Parole en se rapprochant, en se plongeant dans la Bible que l'on a une chance de trouver la plénitude de cette présence de Dieu.

 

2) La Manne

La présence de la Manne est déjà plus mystérieuse. Une explication peut être trouvée dans le sens-même du mot « manne ». Et en effet lorsque la manne est tombée (Ex 16), personne ne savait ce que c'était, et les hébreux disaient « Qu'est-ce que cette chose-là? », ce qui se dit: « man hou » en hébreu, et faute de pouvoir réponde on a appelé cette chose du nom de la question: « manna », « qu'est-ce que c'est ? ».

Ainsi cette présence de Dieu, qui se trouve dans sa parole, n'est pas seulement une loi à laquelle il faut obéir, ou des vérités à écouter et à croire, mais c'est une parole à côté de laquelle on pose une question « qu'est-ce que c'est que ça ?». La présence de Dieu est dans la Bible, mais dans une Bible sur laquelle on réfléchit, on travaille, on médite, et c'est lorsqu'on a à la fois la Parole et la question posée sur cette Parole que l'on a une chance de trouver la vraie présence de Dieu.

Cela permet d'éviter le fondamentalisme, qui exige que l'on prenne la Bible au pied de la lettre, et qu'on y obéisse aveuglément ; et d'éviter de croire qu'être protestant, ce serait d'adorer la Bible et d'en faire un absolu. La manne a été donnée aux hébreux pour les nourrir, or ils avaient déjà la parole qui est une nourriture, mais pour être vraiment efficace, il faut qu'il y ait un questionnement à côté d'elle. Si jamais on cherche dans la Bible des réponses, on ne trouvera pas la présence réelle de Dieu. C'est par les questions que l'on avance; c'est parce que la Bible nous questionne, c'est parce qu'elle nous dérange, que nous pouvons grandir et avancer.

La relation constructive et nourrissante à la Bible est de la questionner et d'être questionné par elle, de chercher la signification du texte aujourd'hui, de chercher pourquoi ce texte est ainsi.

 

3) Le bâton d'Aaron

La présence du Bâton d'Aaron est un souvenir de la révolte du peuple qui ne voulait plus du pouvoir des prêtres représentés par Aaron à la tête de la tribu des Lévites. (Nb 17). Le peuple disait alors, comme aujourd'hui d'ailleurs, « On n'a pas besoin de curés, de pasteurs, non plus que d'églises, de paroisses ; on a la parole de Dieu, et c'est suffisant ». Les protestants, dans leur révérence à la Bible, ont trop tendance à croire possible de se passer de toute Eglise. Mais dans le livre des Nombres, Dieu leur donne un signe en faisant fleurir le bâton du chef de la tribu des prêtres au milieu de tous les autres pour montrer qu'il tient bien à cette prêtrise.

La Parole de Dieu et le questionnement ne suffisent pas : la dimension communautaire de l'Eglise, l'importance de toute cette organisation qui comprend la paroisse, le temple, le culte, les sacrements, la communion, les pasteurs, tout cela représente un lien humain entre Dieu et son peuple, indispensable pour nous faire sentir la présence de Dieu.

Cela dit, c'est toujours la Parole de Dieu qui est première, la réflexion personnelle et l'Eglise sont ajoutés comme aides, mais ne sont pas autonomes. Cependant, le fait que la Parole de Dieu soit première ne veut pas dire que l'on puisse se passer des deux autres éléments.

Et ainsi, si nous portons avec nous toujours cette Arche bien remplie de ses trois éléments, nous avons cette présence de Dieu avec laquelle nous pouvons franchir tous les déserts, avec laquelle nous sommes en marche vers la Terre Promise, le pays où coule le lait et le miel, vers le pays de joie et de vie.

Louis Pernot

Cette semaine

> Dîner-débat jeunes 18-35 ans

Vendredi 6 mai à 20h00

Plus d'infos : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

> Culte du dimanche matin

Dimanche 8 mai à 10h30

Prédication par le pasteur Louis Pernot

 

> Culte du dimanche soir

Dimanche 8 mai à 18h30

Prédication par le pasteur Louis Pernot

La semaine prochaine

> Grec biblique

Mardi 10 mai à 20h45

Par le pasteur Florence Blondon

 

> Pause-théo

Mercredi 11 mai à 12h30

Par le pasteur Florence Blondon

 

> Cycle biblique de Printemps

Mercredi 11 mai à 20h00

1ère séance : Pourquoi et pour qui Jésus est-il mort ?

 

Cycle biblique Printemps 2016

 

> Étude biblique

Jeudi 12 mai à 20h45

Par le pasteur Louis Pernot

 

> Partage biblique

Vendredi 13 mai à 14h30

Par le pasteur Louis Pernot

 

> Culte de Pentecôte

Dimanche 15 mai à 10h30

Par le pasteur Florence Blondon

Thème : la Pentecôte (Actes 2)

 

> Les dimanches musicaux

Dimanche 15 mai à 17h00

Dans le cadre du « Jour de l’Orgue », place aux jeunes talents (organistes du CNSMD de Lyon)

 

> Culte du dimanche soir

Dimanche 15 mai à 18h30

Par le pasteur Florence Blondon

Et puis...

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle :

https://madmimi.com/signups/108973/join

 

Prédication express vidéo:

L'essentiel de la prédication du dimanche en moins de 3 minutes!

 

youtube logoRetrouvez toutes nos vidéos sur la chaîne de l'Etoile et abonnez vous!

 

 

La résurection du fils de la veuve de Naïm

 

Je ne crois que ce que je vois? par Louis Pernot

 

La foi, l'espérance et l'amour, par Louis Pernot

 

 

Bulletin

Téléchargez là le dernier bulletin de "la lettre de l'Etoile" pour le printemps 2016

LettreEtoile1603.pdf

 

Téléchargez là le catalogue de toutes les activités 2015-2016 et renseignements pratiques

Activités 2015.2016.pdf

 

Culte du soir à 18h 30

C'est tous les dimanches

Un culte pour tous ceux qui ne peuvent pas venir le dimanche matin, un peu moins formel certainement, mais avec à peu près la même prédication que le matin normalement.

 

 Consultez ou téléchargez en pdf le planning général de toute l'année

iconePDF

Le planning de l'année 2015-2016

 

 Consultez ou téléchargez en pdf le planning prévisionnel pour l'année prochaine

iconePDF

Le planning de l'année 2016-2017

 

Consultez le
tableau des cultes